Le combat juridique entre une entreprise camerounaise et Nestlé

18 décembre, 2015 · Poster un commentaire 

Le Cameroun est un cas d’école d’affrontement économique dans l’industrie du lait. Un industriel local livre depuis 2003 soit 12 ans, un combat interminable contre un mastodonte de l’agroalimentaire. Il s’agit du procès que Codilait (cf. note 1) a intenté à la filiale camerounaise du géant suisse Nestlé (cf. note2). La suite

Intelligence économique : les autistes du monde financier

25 août, 2014 · 6 commentaires 

Le journal Les Echos plante le décor : « C’est l’un des premiers dossiers retentissants pour la banque publique d’investissement, mise sur pied en 2013. Engagée à hauteur de 18 millions d’euros dans le dossier Altia, via une participation de 20% au capital du conglomérat industriel et une avance sur trésorerie accordée au groupe en juin dernier, bpifrance pourrait accuser le coup de ces difficultés ». La suite

Huile de palme : la contre-attaque des producteurs

13 mars, 2012 · 4 commentaires 

Les attaques incessantes d’organisations non gouvernementales contre l’industrie de l’huile de palme (1) ont été très mal reçues en Asie du Sud-est. Les deux principaux pays producteurs, la Malaisie et l’Indonésie représentent en effet près de 91% de la production mondiale d’huile de palme, et cette activité est considérée comme vitale pour leur économie. Une contre-attaque a donc été lancée, parfois de manière désordonnée et maladroite. La suite

Nespresso fragilisé par le débat sur les déchets ?

28 avril, 2011 · 4 commentaires 

Surfant sur une image de luxe, d’exclusivité, de club fermé avec ses codes un peu à la manière d’une certaine marque arborant fièrement une pomme, de petites capsules multicolores ont rapidement conquis nos foyers grâce à un tour de force du marketing. La suite

Les guerres de l’information contre Nestlé

24 septembre, 2010 · 8 commentaires 

La firme d’origine suisse Nestlé a un gros problème avec la communication stratégique. Elle subit depuis quelque temps une série d’attaques informationnelles d’envergure. Greenpeace a lancé en mars 2010 une campagne de protestation contre la déforestation provoquée par la collecte de l’huile de palme. La première cible fut une marque alimentaire de Nestlé, les barres chocolatées Kitkat. La suite

Les prétextes de Greenpeace pour fuir le Golfe du Mexique

21 juillet, 2010 · 1 commentaire 

Depuis le début de la marée noire dans le Golf du Mexique, tout le monde s’étonne du silence assourdissant de Greenpeace sur le sujet. Organisation prompte à dénoncer les plus petites comme les plus grandes causes, Greenpeace se limite volontairement ou pas à la mise en place d’un concours de singerie du logo de BP. La suite

La guerre de l’information sur l’huile de palme

5 mai, 2010 · 8 commentaires 

Depuis que Nestlé est accusé de mettre à mal les populations locales de la forêt indonésienne en traitant avec un fournisseur qui y extrait de l’huile de palme, nous sommes en droit de nous demander si le groupe a prévu de rectifier le tir. Pourrons-nous bientôt consommer en toute bonne conscience ? La suite

Nestlé a la mémoire courte en guerre de l’information

17 février, 2010 · 7 commentaires 

Le premier groupe agroalimentaire mondial a récemment subi une guerre de l’information qu’une mémoire opérationnelle sur la question lui aurait permis d’éviter. Après les scandales des années 70, c’est un organisme sud-africain, Afriforum, qui a initié un nouveau boycott des produits du géant Suisse, en qualifiant le lait des fermes associées à la famille du président zimbabwéen de «lait du sang». La suite

Le groupe Givaudan essaie de maintenir son leadership

18 décembre, 2009 · 4 commentaires 

Leader mondial dans la fabrication d’arômes et de parfums, Givaudan est un groupe suisse fondé en 1895 à Zurich par les frères Léon et Xavier Givaudan. Aujourd’hui l’usine principale est basée à Vernier et le siège monde à Genève. Le groupe est implanté dans 96 pays et fort de 8772 collaborateurs avec un chiffre d’affaire de 4 087 milliards de CHF en 2008. La suite

Infiltration d’Attac Suisse par Nestlé

23 juin, 2008 · 2 commentaires 

La multinationale Nestlé dont la réputation offensive n’est plus à faire est malmenée par certains médias suisses à la suite d’une opération d’infiltration au sein d’une association d’extrême gauche. L’émission « Temps présent » de la Télévision suisse romande diffusée jeudi 12 juin 2008 a révélé que la multinationale Nestlé avait mandaté une agente privée de la société Securitas pour surveiller plusieurs membres d’un groupe de travail au sein de la branche d’Attac en Suisse. Ce dernier rédigeait un livre sur Nestlé (Attac contre l’Empire Nestlé, 2004). Securitas a tenu au courant la police cantonale vaudoise de cette infiltration et des informations dont elle disposait. Notons que la police cantonale vaudoise n’a pas estimé nécessaire d’informer les personnes victimes de cette surveillante scandaleuse. Nestlé communique peu sur cette affaire. Une des raisons évoquées était la prévention contre le risque terroriste. Cette déclaration n’a pas convaincue grand-monde localement. Dans le passé certaines affaires ont laissé traîner quelques doutes sur ce mode de pratique. L’ancien directeur financier de Perrier avait remarqué que sa direction avait été infiltrée par une recrue qui avait organisé des fuites quelques mois avant l’OPA lancée par Nestlé. Dans le même ordre d’idées, les attaques dont a été victime la Firme Lindt en France à la fin des années 90 ont fait peser le soupçon sur une autre firme de chocolat. L’affaire Nestlé/Securitas a incité Attac Suisse à organiser le 24 juin à 20h un meeting à Lausanne.

Réaction de Susan Seorge

Depuis que j’ai commencé a suivre les activités de Nestlé dans les années 1970, j’ai pu constater que cette entreprise ne peut souffrir la moindre critique et qu’elle est prête a tout pour faire triompher son point de vue et, quand elle le peut, pour étouffer les analyses qui lui sont défavorables. Je ne connais pas la loi suisse applicable en l’occurrence, mais je sais que la Suisse est un pays démocratique et cette fois, Nestlé va trop loin. (…) En tant que préfacière du livre d’Attac Vaud *Attac Contre l’Empire Nestlé, j’imagine que j’ai été espionnée au même titre que mes collègues. En conséquence je tiens à être associée à toute plainte en justice ou autre action que Attac-Vaud et Attac-Suisse jugeront bon d’entreprendre a l’encontre de Nestlé et je tiens aussi a exprimer mon entière solidarité avec eux, ainsi qu’avec l’équipe de Temps Présent en ce moment pénible. Je suis d’ailleurs certaine que le peuple Suisse jugera le comportement abject de Nestlé comme il convient.