La bataille informationnelle entre les ONG et Monsanto

13 avril, 2017 · Poster un commentaire 

Le glyphosate est l’herbicide le plus utilisé dans le monde (enregistré dans 130 pays, commercialisé à travers plus de 750 produits). Il est fabriqué notamment par Monsanto sous le nom de Roundup. Utilisé depuis 1974, le brevet le protégeant est tombé dans le domaine public en 1991 hors des Etats-Unis et en 2000 aux Etats-Unis. La suite

L’implication de trusts caritatifs américains et de leurs relais français sur la question aquacole.

20 mars, 2017 · Poster un commentaire 

Le 14 février 2017, l’Organisation non gouvernementale environnementale (ONGE) française Bloom a pointé du doigt (via son site internet) la pêche minotière utilisée, entre autres, pour nourrir les poissons d’élevages marins. Cette information, qui a notamment été relayée par plusieurs grands médias français, nous permet de remettre en lumière certaines ONGE, des fondations caritatives Américaines et leurs intérêts sous-jacents dans leurs relations. Après cette campagne d’influence de l’opinion publique, il n’est pas à exclure une campagne d’influence sur le parlement Européen. En effet, Bloom souhaite que l’UE devienne un modèle en interdisant cette pratique. Depuis de nombreuses années l’image de la pisciculture marine en France est ternie par des attaques directes ou indirectes. La suite

Manipuler l’information ne sert pas l’intérêt de Greenpeace

17 mars, 2017 · Poster un commentaire 

Une ONG aussi célèbre que Greenpeace peut-elle risquer sa notoriété en manœuvrant de manière aussi grossière comme elle le fait au Canada ? La lettre ouverte postée par le dirigeant de la société canadienne de produits forestiers Résolu est un témoignage qui mérite d’être lu attentivement. On y apprend comment Greenpeace se retrouve piégé par ses contradictions et doit changer de discours devant les tribunaux canadien et américain. La suite

Les nouvelles techniques de sélections végétales, enjeu informationnel

27 janvier, 2017 · Poster un commentaire 

Les biotechnologies végétales sont en plein développement. Le marché est évalué à 8,6 milliards d’euros selon l’USDA, ministère de l’agriculture des Etats-Unis. Pour soutenir cette dynamique, une campagne d’information a été lancée à destination de l’Europe menée par la New Breeding Techniques Platform. Ce groupe est dirigé par Schuttelaar & Partners, un cabinet de relations publiques néerlandais. Des actions au niveau national ont aussi lieu pour obtenir une clarification du statut juridique des plantes issues des New Breeding Techniques (NBT). La suite

La guerre de l’information maladroite menée contre Greenpeace

2 décembre, 2016 · Poster un commentaire 

Le 30 juin 2016, 107 prix Nobel ont dénoncé, dans une lettre ouverte, l’opposition de l’ONG Greenpeace aux OGM et, plus précisément, au riz doré (golden rice). L’élément marquant de la lettre, et qui fut la raison de sa reprise par les médias sur toute la planète, fut l’accusation portée contre Greenpeace de commettre, de part ses positions, un véritable crime contre l’Humanité. Toutefois, comme nous allons le voir, cette accusation n’est pas une première et, pour comprendre dans quel contexte est apparue cette attaque informationnelle, il nous faut retracer l’origine du combat de Greenpeace contre le riz doré. La suite

Le silence de Greenpeace face à l’élite scientifique mondiale sur la question des OGM

5 juillet, 2016 · Poster un commentaire 

Plus de 100 lauréats du Prix Nobel viennent de publier une déclaration à l’adresse de Greenpeace d’une part, et de l’ONU et des gouvernements du monde entier d’autre part, pour un plus grand usage des techniques modernes de sélection végétale et pour que cessent les campagnes des organisations qui s’y opposent, Greenpeace en tête. La suite

Greenpeace attaquée frontalement par une entreprise canadienne

1 juin, 2016 · Poster un commentaire 

La guerre totale est déclarée entre l’ONG Greenpeace et une entreprise canadienne qui, contrairement à la plupart des entreprises déstabilisées par Greenpeace a relevé le défi informationnel avec les risques d’image que cela sous-entend. L’entreprise canadienne de produits forestiers Résolu accuse notamment Greenpeace d’avoir fabriqué des fausses preuves pour mettre en doute sa parole. La suite

L’ONG Foodwatch aurait-elle des points faibles ?

16 décembre, 2015 · Poster un commentaire 

Foodwatch France créé il y a moins de 2 ans, émanation de Foodwach Allemagne elle-même créée par des cadres de Greenpeace, a lancé ses activités en pratiquant le « named and shame » sur la base de la communication d’entreprise (attaques menées sur la présentation du produit et de possibles contradictions avec l’étiquette ou la déontologie de l’entreprise). La suite

Flash Back : La timide présence de Greenpeace dans la plus grande catastrophe écologique maritime

3 août, 2015 · Poster un commentaire 

L’été est une période qui permet de revenir sur des faits passés importants et surtout de s’interroger sur le jeu de certains acteurs à qui les autorités et les médias accordent de manière un peu trop systématique un chèque en blanc sur leur manière de mettre en musique leur stratégie de communication et surtout sur la finalité de certaines de leur action.

Dossier à télécharger ici : Dossier Flash Back Greenpeace

Les ONG n’ont-elles aucun compte à rendre à la société ?

20 juillet, 2015 · Poster un commentaire 

Les récentes affaires de terrorisme contre des sites sensibles classés Seveso soulèvent la question de l’intrusion de militants protestataires dans des périmètres interdits. Les actions « spectaculaires » de Greenpeace dans l’enceinte de centrales nucléaires sont-elles encore tolérables ? La réponse est évidente : c’est non. La suite

Page suivante »