Les affrontements informationnels sur la question des sites religieux à Jérusalem-Est

30 novembre, 2016

Les affrontements informationnels sur la question des sites religieux à Jérusalem-Est

Fin avril déjà, et de nouveau en octobre, l’UNESCO a causé l’ire de l’Etat d’Israël en faisant adopter une résolution non-équivoque et controversée en conseil exécutif concernant [notamment] Jérusalem-est. La seconde version de ce texte qui avait déjà été votée en avril n’a été que peu retravaillée, ne se référant aux sites religieux de la vieille ville que par leurs dénominations arabo-musulmanes. Cette résolution ne fait donc jamais référence à « l’Esplanade des Mosquées » par son nom : « Mont du Temple ». Par ailleurs, le Mur des Lamentations, vestige juif du second temple de Jérusalem détruit en 70 à la suite de la première guerre judéo-romaine, s’est vu rebaptisé « Al Buraq » par l’UNESCO. Ainsi tout au long de la résolution le Mur des Lamentations s’est vu privé de son nom. L’Etat hébreu a alors vivement réagi, condamnant unanimement l’institution, considérant par-là que le lien plurimillénaire unissant les juifs à Jérusalem était révisé si ce n’était nié.

Dossier à télécharger ici : Dossier : Les affrontements informationnels sur la question des sites religieux à Jérusalem-Est

Commentaires

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!