Airbus et Boeing : Une guerre sans fin

25 novembre, 2010

La guerre d’information entre Airbus et Boeing remonte aux années quatre vingt. Airbus (à l’époque « Sud Aviation ») a mis sur le marché son premier avion, l’A300 (1974). Cet ambitieux programme de biréacteur à forte capacité (300 passagers) s’avère être surdimensionné quant aux besoins des compagnies et peine à décoller (financement, changements de motoristes…). Malgré sa révision en A300B (250 sièges) et en dépit de sa fiabilité technique, le programme est en grande difficulté commerciale, loin d’inquiéter la position de leader de Boeing. C’est à la mise en service de l’A320 (1987), qu’Airbus affirme sa position de concurrent sérieux de Boeing. En effet, doté d’une technologie avancée (nouveau manche, commandes de vol électriques, systèmes numériques embarqués …) et fortement adapté au marché du court courrier (biréacteur de 150 passagers), l’A320 est un avion moderne qui séduit rapidement les compagnies aériennes sur un créneau en pleine expansion. Dès lors, le constructeur Européen occupe une place de challenger réel, le duopole Airbus-Boeing est né et une guerre informationnelle entre les deux constructeurs débute.
L’impact de cette guerre informationnelle reste très difficile à évaluer du fait du secret entourant traditionnellement le secteur aéronautique considéré comme stratégique pour les Etats. Ainsi, les deux constructeurs communiquent rarement sur les campagnes de dénigrement ou de déstabilisation dont ils sont victimes.

Quand les ingénieurs d’Airbus sont présentés comme des bricoleurs
En pleine dispute du marché des avions longs courriers (A350 pour Airbus et B787 pour Boeing), Boeing lance une publicité sur le site youtube tournant en parodie les choix d’Airbus ainsi que la conception de l’A350. On y voit deux ingénieurs bricoleurs, « prés de Toulouse »travailler sur une maquette de Boeing 787 afin de créer un Airbus. Utilisant des méthodes assez simplistes (en scotchant un moteur, en cassant des parties de l’avion notamment les ailes) pour résoudre les problèmes qu’ils rencontrent, l’objectif de la vidéo est de créer le doute sur les capacités techniques des ingénieurs d’airbus et de démontrer leur amateurisme. Par ailleurs, il s’agit d’une critique de la stratégie d’Airbus qui se base sur une famille d’avion et de ses choix technologiques (matériau glare sur son A380, consommation des moteurs de son A340…). Cette vidéo a circulé au moment où Airbus rencontrait des problèmes avec la mise en place son programme A350 XWB.

Fuite d’information ou intox ?
Sur le même registre, une autre guerre a opposé les deux constructeurs quand le site internet flightglobal (www.flightglobal.com) a mis en ligne un rapport très détaillé (une présentation PowerPoint) de difficultés rencontrées par le B787. Relayé par plusieurs blogs spécialisés, ce PowerPoint a été retiré du site web. Il détaille, preuve et schémas à l’appui, les problèmes rencontrés par Boeing pour son programme B7E7. L’originalité de ce rapport est qu’il semble provenir d’un service interne d’Airbus. Il semble difficile de savoir qui profiterait vraiment de cette fuite ? Airbus pour décrédibiliser le B7E7? Ou Boeing pour prouver à Airbus qu’ils sont capables d’accéder à des informations privilégiées les concernant ? Difficile à prouver.

Quand un salarié dénonce son ancienne entreprise
En 2007, une lettre a été envoyée par un ancien cadre de Boeing (46 ans d’ancienneté Boeing dont 25ans management structural design) à la Federal Aviation Administration (services de navigabilité et de sécurité américaine) dans laquelle il dénonce les pratiques de Boeing dans son processus de certification du programme B787. Cette lettre écrite par un ancien salarié de Boeing a fait le tour du net.  En effet, Le 787 est un avion constitué majoritairement de matériaux composites. Afin de certifier cet appareil il doit démontrer le même niveau de sûreté que les appareils traditionnels constitués principalement en aluminium. Cette lettre pointe les dérives de Boeing pour parvenir à certifier cet avion (le management ne tiendrait pas compte des alertes remontées par ses ingénieurs) et les lacunes des composites choisis par Boeing (exposant les passagers à des fumées toxiques en cas d’incendie, détérioration du comportement et des capacités physiques en cas d’atterrissage d’urgence ou de crash). L’ancienneté et l’expérience de cette personne, ses arguments techniques détaillés rendent son témoignage crédible. Boeing a démenti toute négligence, la FAA s’est défendu en disant qu’elle ne certifiera le 787 que s’il est aussi sûr qu’un autre avion en accord avec ses régulations.

Ziad Hajar

Sources :
Pubs Boeing :
http://boeingblogs.com/randy/archives/2008/02/extra_extra.html
http://boeingblogs.com/randy/archives/2007/04/market_timing.html
http://www.boeing.com/randy/archives/2006/12/out_to_launch.html
Pubs en faveur d’Airbus :
http://www.youtube.com/watch?v=sLpreh70V7Q&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=0a7gjvq57kM&feature=related
La vidéo décrédibilisant les ingénieurs d’airbus
http://www.youtube.com/watch?v=9WKdI-KVWtc
Le rapport interne d’Airbus sur les difficultés du B787.
http://www.planebusiness.com/buzz/airbus2.pdf
La lettre envoyée par l’ancien cadre de Boeing à la FAA :
http://seattletimes.nwsource.com/ABPub/2007/09/17/2003889769.pdf

Commentaires

4 réponses to “Airbus et Boeing : Une guerre sans fin”

  1. zachary on juillet 31st, 2014 6:20

    theatrically@expiration.mulattos” rel=”nofollow”>.…

    ñïàñèáî çà èíôó!!…

  2. Maurice on décembre 25th, 2014 13:03

    knot@forbidding.mare” rel=”nofollow”>.…

    ñïàñèáî….

  3. bruce on décembre 25th, 2014 13:35

    aldridge@shelved.plastically” rel=”nofollow”>.…

    ñïñ çà èíôó!…

  4. Jared on janvier 29th, 2015 4:26

    bestow@mudugno.oks” rel=”nofollow”>.…

    tnx for info!…

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!